Groupe Cardinal réalise le nouveau siège de Bjorg, Bonneterre et Compagnie

Nutrition bio : Bjorg, Bonneterre et Cie vise 500 millions de revenus

Par Marie-Annick Depagneux, 31/05/2017 pour Acteurs de l'économie - La Tribune

 

La filiale française du néerlandais Wassanen se dote d'un nouveau siège à Saint-Genis-Laval pour accompagner sa croissance. Ses ventes se sont élevées à 340 millions d'euros en 2016, en augmentation de 11 %.

Un an après avoir changé de nom, Distriborg rebaptisé Bjorg, Bonneterre et Compagnie, lance la construction de son nouveau siège social, toujours sur son site de Saint-Genis-Laval, au sud de Lyon.


"Le bâtiment actuel date de 1985. Nous en sommes à la troisième extension. Et une partie des collaborateurs sont installés dans des modules provisoires", résume Daniel Tirat, directeur général d'une entreprise devenue un des acteurs majeurs sur le marché des produits alimentaires biologiques.
Le futur édifice, dénommé la Ruche accueillera à l'automne 2018 les 250 collaborateurs de Saint-Genis-Laval.
Toutefois, il est calibré pour en recevoir 350 avec la perspective d'atteindre 500 millions d'euros de chiffre d'affaires, à terme. Entre 2016 les ventes de la filiale française du hollandais Wessanen se sont établies à " 340 millions d'euros, en progression de 11 %" , selon les chiffres communiqués.


Certification Well


Le futur siège réalisé par le promoteur lyonnais Cardinal, retenu après appel à projets, est conçu par le cabinet Z Architecture fondé par William Vassal, un ancien collaborateur de l'italien Renzo Piano. Stéphane Rubi, président de Cardinal Investissement, décrit une " écriture douce et pérenne" et l'utilisation du bois en tant que matériau majeur à l'intérieur et à l'extérieur. Il répondra aux exigences de la certification américaine "Well" attentive au bien-être et à la santé des salariés.

D'une surface de 5 400 mètres carrés sur deux étages, le bâtiment, financé dans le cadre d'un crédit-bail immobilier, représente un coût global de 12 millions d'euros environ.


A l'assaut du frais


Bjorg, Bonneterre et Compagnie qui, aujourd'hui, fabrique dans ses propres usines 30 à 40 % de ses produits, revendique 120 innovations chaque année. L'entreprise annonce deux récents lancements : d'une part une offre végétale bio sans gluten pour sa marque Bjorg (50 % de ses revenus) vendue dans la grande distribution et d'autre part sa première gamme traiteur.
"Il était important d'être présent dans le frais. Nous démarrons avec huit ou neuf références", souligne Daniel Tirat. "Nous pourrions devenir très gros sur ce segment".

Retour