Groupe Cardinal : Livraison de Clinique en vue à Floirac

A Floirac, sur la rive droite de la Garonne, en face du centre de Bordeaux, la Nouvelle Clinique Bordeaux Tondu ouvrira ses portes le 4 mars.

 

Article SUD OUEST du 18 janvier 2019, par Etienne Millien

 

Attendue en janvier, la Nouvelle Clinique Bordeaux Tondu (NCBT pour les intimes) sera accessible à partir du lundi 4 mars.
L’ensemble immobilier de 14 000 mètres carrés est enfin prêt pour accueillir toutes les activités assurées jusqu’alors par la clinique de la rive gauche. Ainsi, ce sont tous les services qui vont prendre leurs nouveaux quartiers. Pour le pôle chirurgical : il s’agit de l’anesthésie-réanimation, digestif-bariatrique, esthétique, gynécologie, maxillo-faciale et stomatologie, ophtalmologie, orthopédie, pédiatrie, urologie et vasculaire. Dix blocs opératoires ont été prévus au total.
Pour le médical, la CNBT fournira un suivi en angiologie, gastro-entérologie, éducation thérapeutique, hypnothérapie, kinésithérapie, nutrition  médecine polyvalente, neurologie, orthoptie, médecine du sport, podologie, imagerie médicale, IRM, scanner, rhumatologie, soins, troubles du sommeil et de la vigilance. La nouvelle clinique se répartit sur deux bâtiments : l’un d’une surface de 4 000 mètres carrés servira aux consultations, mais aussi à la radiologie (IRM, scanner, échographie, radiologie conventionnelle) et au laboratoire d’analyses médicales. Le second, plus grand, compte 10 000 mètres carrés, répartis sur cinq étages sera consacré à l’hospitalisation.
167 lits ont été prévus pour les patients et les accompagnants devraient voir eux aussi leur situation s’améliorer puisqu’une centaine de places de parking ont été prévues dans le projet.


La grande nouveauté, explique la clinique, réside dans la fonctionnalité du bâtiment et le principe de « la marche en avant » qui veut que le patient progresse à travers son parcours de soin sans devoir repasser au même endroit. Cette fluidité vise à accélérer sa sortie de la clinique et son retour au domicile. Cela favorise sa rémission et répond aux recommandations de l’Agence régionale de santé. En mai dernier, Bruno Alfandari, président des cliniques Tivoli-Ducos, Bordeaux-Tondu et Sainte-Anne (groupe Saint-Gatien), annonçait l’instauration de « voies rapides » pour les patients, un retour accéléré auprès des accompagnants après les opérations les plus rapides.
Au total, la clinique emploie 300 personnes, si l’on associe les quelque 160 salariés et l’ensemble des praticiens privés, associés au sein d’une société civile immobilière. Les 25 cabinets des 60 médecins seront installés dans le premier bâtiment.
La clinique jouxte l’Aréna et va bénéficier des aménagements urbains qui accompagnent la construction du pont Simone-Veil, qui lui a pris un retard bien plus important sur son calendrier initial.

Retour